Accords de branche : « formation et apprentissage, Sénior, Astreintes » et management participatif

Accords de branche : « formation et apprentissage, Sénior, Astreintes » et management participatif

Le SICSTI-CFTC fait de nouveau le constat que tant les accords de branche que d’entreprise sont méconnus, voire sciemment non respectés par les équipes managériales du (groupe) astek. Pour exemples :

  • aucun des publics prioritaires énoncés sur l’accord de branche « formation et apprentissage » du 25 juin 2015 ne figure au plan de formation 2016,
  • certains dispositifs de l’accord senior ne sont pas acceptés ou appliqués de façon systématique comme le télétravail ou la prise en charge du complément de cotisation patronale au passage à temps partiel,
  • il n’y a pas de réunion d’information des salariés comme le prévoit l’accord senior,
  • le suivi et l’anticipation des astreintes n’est pas pris au sérieux et n’est jamais transmis complet aux instances.

Quand les dirigeants vont-ils enfin accorder aux salariés l’attention qu’ils méritent, dans l’objectif d’aboutir à un système gagnant/gagnant au lieu de ne voir que leur intérêt personnel immédiat et celui de l’entreprise ? Le SICSTI-CFTC somme la direction de respecter et faire respecter les accords, sous peine d’un ras-le-bol des salariés qui déboucherait sur un conflit social dont personne ne sortirait gagnant. Le SICSTI-CFTC renouvelle également à la direction le fait qu’elle seule peut et doit enfin donner des signes forts de sa volonté de recourir à un management « participatif » pour optimiser la collaboration des salariés, et donc l’efficacité de notre groupe, au lieu de déshumaniser les relations dans le travail comme actuellement. C’est plus court.

Jean-Michel GARDE