Croissance externe versus fidélisation des effectifs et management respectueux

Croissance externe versus fidélisation des effectifs et management respectueux

« Jusqu’alors les projets de croissance externe n’ont de notre point de vue pas porté leurs fruits. Ils n’ont pas permis d’augmenter l’effectif de l’entreprise. Au contraire l’effectif diminue.

L’une des raisons que nous y voyons, c’est que nous n’arrivons pas à conserver les salariés dans notre entreprise et nous mettons peut-être la charrue avant les bœufs. Nous faisons de la croissance externe sans avoir les capacités de maintenir les effectifs. C’est un travail prioritaire que la CFTC demande à la Direction de façon à ce que la croissance externe réussisse.

Deuxièmement, nous avons bien entendu le discours du DRH sur les efforts à faire en matière de relations humaines dans l’entreprise. Malgré tout nous constatons encore et toujours des pratiques abusives d’intimidation de salariés, que ce soit en intermission, sur des ingénieurs d’affaires que l’on essaye de faire démissionner ou à qui on propose des sortes de rupture immédiate sans compensation ou sur des salariés en période d’essai à qui on annonce une fin de période d’essai immédiate alors qu’ils ont droit à un mois de préavis.

Il y a encore beaucoup de pratiques qui font que les salariés ne sont pas respectés. Ce sont des pratiques abusives de certains managers auxquelles il faut absolument mettre un point d’arrêt. Cela fait partie de la prévention des risques psychosociaux. Le management doit y être sensibilisé et même sanctionné lorsque des pratiques comme celles-ci existent. »

Jean-Michel GARDE